Cinéma

Coco

En décembre, c’était Noël (sans blague !?) !

Depuis que je suis enfant (état resté inchangé depuis ma naissance), qui dit Noël dit vacances, et qui dit vacances dit… sortie du dernier Disney de l’année !! Je ne vais pas mentir, à part Zootopie, je n’avais pas été hyper emballée par les derniers nés de la grosse machine Disney. Et puis, Coco est arrivé(e) !

Au moment de la sortie de la bande annonce, j’étais encore réticente (d’ailleurs je trouve encore qu’elle ne rend pas justice à ce film), mais me voilà fin décembre, bien installée dans mon fauteuil (rouge forcément!) au cinoche le plus proche.

Pas de suspense, Coco est une réussite, et j’ai été emballée ! 

La recette traditionnelle fonctionne : couleurs magnifiques, des personnages drôles et attachants, des chansons plutôt chouettes, des gags sympas et (forcément) une petite touche d’émotion bien dosée. Mais ce qui, pour moi, compte le plus ici, se trouve être le thème principal du film et le plus novateur pour le géant Disney : la mort.

Comme beaucoup de gens de ma génération, mes premières émotions cinématographiques remontent notamment au Roi Lion et, bien sûr, à la mort de Mufasa. Ça peut paraître cliché mais en fait pas du tout. Parce qu’à ce moment là, je n’ai pas, dans mon souvenir, versé des torrents de larmes. J’ai simplement compris qu’il se passait quelque chose de grave, de triste. Et par la suite, dans tous les autres Disney que j’ai pu voir enfant, il y avait toujours ce moment, sombre, inquiétant, qui nous faisait comprendre que nous ne verrions plus l’un des personnages. Et c’était en quelque sorte devenu une habitude, presque redondante, de voir le personnage principal faire face à la perte d’un être cher. 

Disney avait toujours abordé ce thème d’un point de vue plutôt occidental : tristesse, larmes, noirceur. On en arrivait presque devant un schéma pré-établi qui, si on pousse le raisonnement dans ses ultimes retranchements, nous préparait tellement au pire que finalement ce n’était plus un choc, mais plutôt l’ordre des choses. S’il est vrai qu’il faut montrer aux plus jeunes que la mort fait partie de la vie, il est selon moi encore plus important encore plus essentiel de bien amener ces sujets sans pour autant les enfermer dans une bulle aseptisée. Pour résumer, avec les années (et mon âme d’enfant laissant peu à peu place à des préoccupations d’adulte), j’avais le sentiment que Disney restait sur ses acquis, et ne prenait plus vraiment de risque.  

Dans Coco, surprise! , la quasi totalité des personnages sont morts depuis un moment, et pourtant, leur vie n’est pas terminée pour autant ! Elle s’est juste poursuivie ailleurs, et le film nous entraîne dans ce monde joyeux et coloré. 

Les thèmes ne diffèrent pas de ceux habituellement abordés dans l’univers Disney : la famille, l’amour, la vérité, l’honnêteté, le partage. Des thèmes universels, peut-être parfois perçus comme un peu bateau, et qui entrent totalement dans le schéma que je décrivais plus haut. Pourtant, je ne retiens de ce film que l’amour et la chaleur qu’il dégage. Moi pour qui la mort n’était que tristesse, stèle froide et grisaille d’automne, j’ai entrevu ici une autre vision de ce « voyage », comme se plaisent à la nommer certains. Et ça peut paraître bête, mais l’espace de ce film, mes peurs d’enfant face à  cette « traversée » ce sont envolées, et mon moi adulte, en est ressorti apaisé. 

Bon film !
Le Joli

Coco – Lee Unkrich – 2017

Publicités

8 réflexions au sujet de “Coco”

  1. Un très bel article pour un très beau film ! J’ai adoré cette prise de risque pour les studios Disney Pixar et quelle merveille de faire découvrir une autre culture et surtout avec une approche si belle de la mort. J’ai adoré, il reste l’un de mes coups de cœur 2017 (et plus encore).
    Belle journée à toi.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce chouette commentaire 🙂 ! C’est un de mes coups de cœur aussi, vraiment ce film est une réussite. Je l’ai encore regardé il n’y a pas si longtemps et la magie opère encore comme la première fois c’est fou !

      J'aime

  2. Très bel article !
    J’ai adoré ce Disney, haut en couleur, en musique et surtout en émotions! J’en ai pleuré, mais surtout de tendresse. Quelle belle manière d’aborder la mort …je pense que nous avons beaucoup à apprendre de cette culture !
    Comme toi, je suis de la génération Roi Lion (😎)!

    Aimé par 1 personne

    1. Franchement après plusieurs déceptions, j’avais déjà trouvé les derniers Disney (Vice Verca et Zootopie) vraiment très chouettes, mais Coco est encore mieux !
      Comme tu dis, beaucoup de couleurs, de musique et d’émotions, et tout ça, dans un film où très peu de personnages sont vivants ! C’est quand même hyper bien fait parce qu’il n’y a pas de tristesse dans Coco, c’est magique 🙂

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s