Cinéma

Everybody Knows, et toi?

Hier, je me suis laissée tenter par Everybody Knows. Tout d’abord parce qu’il avait l’air de se démarquer un tant soit peu du grand circuit traditionnel, et puis, je l’avoue, un peu par l’intérêt de la (énième) réunion à l’écran du couple Cruz-Bardem. Me voilà donc partie pour voir, comme l’indiquait la bande annonce et le thème descriptif du film, un thriller.

Le film débute sur le mécanisme d’une horloge d’église, beaucoup de plans, minutieux, placent l’intrigue. On sait immédiatement que le temps passé, ou qui passe, aura un rôle majeur (thème récurrent du réalisateur). Les cloches retentissent, annonceuses d’un événement important, et ce côté solennel nous laisse à penser que ce n’est pas forcément de bon augure…

Everybody-Knows-2018-1

La mise en scène d’Asghar Farhadi a sa place, elle est maîtrisée, et même si elle est assez inégale à mon goût, je dois reconnaître que ça tient largement la rouge. Malgré quelques maladresses – comme une caméra portée un peu dérangeante sur le début – on note des plans ordonnés et précis qui veillent à la bonne contextualisation du film, des cadrages bien composés et plusieurs images sublimes. Il varie les échelles de plans et la manière de les faire, et c’est tant mieux, ça donne du rythme. Le tout dans des décors et une ambiance espagnole joliment mise en relief, l’atmosphère créée semble naturelle et l’immersion se fait sans mal, on rentre dans la famille pour suivre les événements.

Suivre les événements donc…c’est là que le bât blesse. Concrètement, tout irait bien si le film ne débutait pas réellement au bout d’une heure. Farhadi nous présente toute une première partie inscrite dans un genre ‘comédie familiale et romantique’ qui dure et nous noie dans une profusion de personnages. On a un peu de mal à se repérer mais on attend, ça va venir… Ici mon problème, c’est justement d’avoir eu conscience d’attendre. Finalement, la bonne ambiance, ponctuée par un mariage, se coupera avec l’électricité, le soleil laissera place à la pluie, le jour à la nuit et (enfin) on bascule dans la seconde partie. On entre alors dans un rythme légèrement plus lent, de réflexion, de recherche, pour souligner le contraste, et ça fonctionne évidemment ! Le film se lance réellement dans l’intrigue, dans la révélation des nœuds et des problèmes familiaux, dans les histoires de village, de cœur et d’argent. A partir de là, vous ne voyez plus le temps passer. Vous n’avez plus qu’à vous laisser porter, vous voulez savoir, pourquoi, quand, comment ?

Les pépites du film : Javier Bardem massif et charismatique aussi bien physiquement que dans son jeu, Pénélope Cruz (qui pourtant ne me transcende pas habituellement) est authentique, sensible et parfaite en mère désemparée. Les deux, sans aucun artifice, portent ce drame à bout de bras, leur interprétation est puissante, sans être forcée. Objectivement, sans eux, le film ne fonctionnerait peut-être pas autant.

Mon principal reproche sera simplement celui-ci : on est face à un thriller un peu lissé par son côté commercial, malgré une interprétation forte et touchante qui aurait pu le mener bien plus loin. Pour ma part j’ai du mal à comprendre une introduction si longue dans un genre complètement différent. Non pas que ce soit de l’impatience, ni une envie ultime de voir du drame vite et bien, mais cela participe surtout, et malheureusement, au processus de lissage du film. Cette partie joyeuse et détendue aurait pu servir la coupure nette avec le drame qui suit mais, finalement elle reste un peu plate. Ne nous méprenons pas, même si cet argument nuance mon avis, il s’agit surtout d’une petite déception car le film avait pour moi un potentiel bien plus fort encore.

Je vous invite à voir ce titre qui reste une des propositions les plus intéressantes en cette période de mai. Il en vaut vraiment la peine et surtout je veux bien vos avis!

La Moustache

Everybody Knows d’Asghar Farhadi – Sortie le 9 maiTourne-Espagne-Everybody-knows-scene-Penelope-Cruz-photo-Javier-Bardem-thriller-rural-familial_0_1399_933

 

7 réflexions au sujet de “Everybody Knows, et toi?”

  1. J’espère voir bientôt ce film. Dans un autre genre, je vais voir ce soir « En guerre » avec Vincent Lindon, pour être sûre de ne pas le rater. « Everybody knows » a certainement plus de chances de rester encore un peu à l’affiche…

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour cette chronique si bien construite qui m’a permis de réfléchir davantage au film après l’avoir vu… Je l’ai beaucoup aimé et ai passé un bon moment de cinéma, même si mon avis diverge un peu du tien. En effet, la première partie du film ne m’a pas gênée, je l’ai au contraire trouvée bien construite car elle nous permet de nous approprier le cadre, amène l’intrigue et permet d’apprendre à mieux connaître les personnages pour commencer à les cerner, à se faire un idée sur eux.
    La deuxième partie est bien évidemment haletante et m’a emportée, même si je l’ai trouvée un peu longue sur la fin… J’ai en revanche été déçue par le dénouement qui ne m’a pas apporté toutes les réponses que j’attendais. Cela relève certainement d’un choix artistique mais cela ne m’a pas convaincue et m’a davantage frustrée.
    En revanche, mention spéciale à Javier Bardem et Ricardo Darín pour leurs jeux d’acteurs bluffants et convaincants… Penelope Cruz ne m’a pas autant plu, je l’ai parfois trouvée agaçante en en faisant un peu trop, bien que son personnage traverse une passe très difficile.
    En conclusion, il s’agit d’un véritable « film d’ambiance » porté par de très bons acteurs dans l’ensemble et une intrigue qui suscite à tous les coups l’intérêts du spectateur!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s