Cinéma

Avoir/ à voir… le sens de la fête !

Le dimanche reste un de mes jours préférés pour découvrir un film, que ce soit au cinéma, ou alors bien installée sur mon canapé ! Hier, j’avais choisi la deuxième option pour enfin visionner un film dont j’avais entendu beaucoup de bien, j’ai nommé : Le sens de la fête , d’Éric Toledano et Olivier Nakache!

Le-sens-de-la-fête-4Je vais être très honnête, si j’avais envie de voir ce film, c’était surtout pour Jean-Pierre Bacri, l’éternel râleur du cinéma français, mais dont le jeu est pour moi toujours subtil et vrai.
Dans Le sens de la fête, Bacri est Max, traiteur et organisateur de tout un tas d’événements, dont… des mariages ! Un peu usé par des dizaines d’années d’activité, il continue malgré tout à coordonner sa brigade pour que chaque client ressorte pleinement satisfait de la prestation fournie. Le film se déroule sur une journée, lors du mariage de Pierre et Héléna dans un très beau château du XVIIe siècle. Comme à son habitude, Max a tout organisé, et quand il arrive sur les lieux, toutes les équipes sont en train de se mettre en place.
Evidemment, pas de suspense inutile : tout ne pas va se passer comme prévu… Parce que Max n’est pas juste un patron, et que son équipe, c’est un peu aussi sa famille. Et que chacun traîne avec lui ses casseroles, ses déboires, ses doutes et ses petits tracas. Et que tout ça, mêlé au travail et à une sympathique loi des séries, ça ne peut donner que des situations joliment cocasses et souvent très drôles 🙂

On a là du Nakache & Toledano, à n’en pas douter. Mais du bon ! En ce qui me concerne, la qualité des films de ces deux-là n’est pas à prouver – du moins pour ceux que j’ai vu – et on passe vraiment un très bon moment. Bien sûr, on n’est pas face au film du siècle, mais : 1) ce n’est clairement pas le but affiché, 2) ça n’en reste pas moins un film intelligent, subtil et attendrissant, 3) on n’a pas besoin d’être face au film du siècle pour passer un bon moment 😀

Pour moi, le film a vraiment deux gros atouts : son casting, et sa bande originale.

J’ai regardé évoluer chaque personnage en me disant « je ne vois personne d’autreTournage le grand saut l’interpréter », et c’était vraiment une sensation très agréable. Outre Bacri, qu’on ne présente plus (et qui reste quand même dans un registre qu’il connait bien), on pourrait parler de Gille Lellouche, parfait en DJ James un peu (beaucoup) beauf, crâneur, qui passe son temps à chercher des noises à une Adèle (Eye Haïdara) prête à tout péter, dans tous les sens du termes 😀
Comment faire l’impasse sur Julien (Vincent Macaigne), beau-frère de Max, professeur de français dépressif qui fait des extras pour aider le mari de sa soeur (ou ne serait-ce pas plutôt l’inverse finalement ?), ou encore sur Guy (génial Jean-Paul Rouve), l’ami photographe ringard que plus personnage n’embauche.
le-sens-de-la-fête-journal-des-sorties-01-960x540Ce qui est génial avec ce film, c’est que malgré toutes ces têtes d’affiches, il n’y a finalement pas de personnage principal : ils sont tous tellement uniques que paradoxalement, aucun ne se détache plus que les autres, et c’est bien. Du marié un poil névrosé, à l’équipe de plongeurs en passant par les serveurs, rien n’est oublié et chacun a un caractère qui lui est propre et qu’on capte tout de suite.

Pour la bande originale je n’ai qu’une chose à dire : écoutez-là ! Que ce soit toutes la musique d’Avishai Cohen ou bien les autres morceaux, on est tour à tour transporté, bercé, secoué et ému par ce qu’on entend tout au long du film.

Finalement, quand on prend tous ces éléments, qu’on les rassemble, et qu’on voit le résultat, je dirai qu’on est face à un film simple, souvent drôle, qui met en exergue la nature humaine à travers un métier, un bout de vie, une personnalité ou un événement. Bref un joli moment !

Bon film 🙂

Le Joli

Le sens de la fête – Olivier Nakache & Eric Toledano – 2017

media.jpg

8 réflexions au sujet de “Avoir/ à voir… le sens de la fête !”

  1. Certes, ce n’est pas le film du siècle et c’est parfois convenu, mais j’ai passé un très bon moment devant lui, ne serait-ce que pour Bacri et Vincent Macaigne (j’avoue avoir moins apprécié Gilles Lellouche et Jean-Paul Rouve, mais ce ne sont que des appréciations personnelles et partiales ^^).

    Aimé par 1 personne

    1. Je rejoins ton avis sur le fait que ce n’est pas le film du siècle mais finalement c’est aussi pour ça qu’on passe un bon moment je pense 🙂

      Bacri et Macaigne sont très bons, c’est clair ! Mais j’ai trouvé Lellouche et Rouve vraiment bon dans leurs rôles, tout comme tous les autres acteurs qui sont finalement tous très convaincants ! Mais comme tu le dis, ça reste après une histoire d’appréciations personnelles 🙂

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s