Cinéma

La Prophétie de l’Horloge

Il y a pas si longtemps, c’était dimanche, et le dimanche pour moi c’est un jour idéal pour un petit cinoche !

Pour cette séance, mon choix est allé vers La Prophétie de l’Horloge d’Eli Roth. Je parle de choix mais c’est surtout mon cœur qui a parlé puisque qu’au générique figurent Jack Black et Cate Blanchett, deux artistes que j’affectionne beaucoup. Ajoutez à cela une histoire avec pour héros un jeune orphelin qui doit vivre avec son oncle-farfelu-et-en-plus-magicien dans une maison qui regorge de magie…et vous avez un film que j’ai eu envie de voir à la minute où j’ai découvert la bande annonce !

Si à ces quelques lignes vous avez déjà envie de vous précipiter au cinéma, c’est que je suis vraiment très douée. Mais si vous avez encore besoin d’arguments, laissez-moi vous donner un peu plus de détails.

388515-la-prophetie-de-l-horloge-critique-et-bande-annonce-3

L’histoire commence dans les années 50 avec Lewis, 10 ans. Il est sur le chemin pour retrouver son oncle Jonathan, chez qui il va désormais vivre puisque ses parents viennent de mourir. A sa descente du bus, il découvre un homme intriguant, dont l’originalité est tellement éclatante qu’il est difficile de ne pas le remarquer, même de nuit (la faute à ses tenues ou sa voiture… ou les deux !). Les surprises vont aller crescendo quand Lewis va pénétrer dans sa nouvelle maison…
Oui parce que comme je le disais plus haut, il y a de la magie dans ce film ! Et de la magie, il y en a dans cette maison, cette maison avec ses humeurs, ses peurs et ses petites blagues, qui devient à elle seule l’un des personnages principaux du film. Lewis va vite découvrir que son oncle rigolo est en fait un mage et que sa demeure cache un secret placé là par l’ancien propriétaire, du même acabit que son oncle, mais en un peu moins sympa (forcément).
A partir de là, on assiste aux premiers pas du jeune garçon dans sa nouvelle école, son apprentissage de la magie et ses petites gaffes (du genre réveiller les morts).

1113860Sinon, retrouver Jack Black est une fois de plus un plaisir. C’est un peu comme ce copain que vous voyez  une fois par an mais que vous avez l’impression d’avoir quitté la veille : chaque moment est heureux, drôle et plein de tendresse. Ce bon vieux Jack me fait cet effet à chaque fois, et là je n’avais qu’une envie, c’est d’être une petite fille qui va vivre chez son oncle magicien.

4219827Cate Blanchett nous (me) prouve encore qu’elle est capable de tout jouer, tant on a l’impression qu’elle a été Mme Zimmermann toute sa vie (et que le violet est comme une couleur inventée pour elle, même si, c’est vrai, ça pique parfois les yeux). Je crois que finalement, il n’y a pas un rôle dans lequel je ne l’ai pas aimée. Donnez des prix à cette femme ! (Ah, on me dit que sa cheminée déborde, bon.)

main_imageMention à Owen Vaccaro qui se défend bien dans le rôle de Lewis. Ce jeune garçon un peu décalé par rapport aux enfants de son âge finira par assumer son originalité et prendre la mesure de ses capacités, malgré les épreuves qu’il a déjà traversée et qui l’ont forcément affecté.

Si le film d’Eli Roth ( d’ailleurs adapté du livre de John Bellairs ) n’invente rien et ne révolutionne pas le genre, il n’en reste pas moins qu’on passe un très bon moment dans ce monde magique, coloré, inquiétant et fascinant à la fois, et qu’on s’attache tout de suite à ses personnages hauts en couleurs.
Un long métrage qui nous emmène finalement dans une sorte de parcours initiatique, celui d’un petit garçon qui, bien que terrassé par la perte de ses parents, apprendra à prendre confiance en lui, mais aussi à se méfier des autres. Il découvrira un monde insoupçonné qui lui ouvrira finalement les portes de sa propre destinée et l’aidera à faire la paix avec son passé douloureux.

L’amour, l’amitié, la famille, des thèmes bateaux me direz-vous ? Des thèmes qui ne font jamais de mal surtout !

Bon si avec tout ça vous n’êtes pas curieux moi je peux plus rien pour vous hein !

Bonne séance 🙂

Le Joli

La Prophétie de l’Horloge – Eli Roth – 2018

still_house-clock-wall-1050x662

 

 

 

 

Publicités

22 réflexions au sujet de “La Prophétie de l’Horloge”

    1. Je pense qu’il faut y aller avec son esprit d’enfant, et juste se laisser porter. Dans notre salle, il y avait vraiment tous les publics, et ça a fonctionné sur tout le monde, petits et grands.
      Après, ça reste un avis très personnel, mais j’ai aimé me laisser embarquer dans l’histoire, et ne pas réfléchir à ce qui était crédible et ce qui ne l’était pas. Dimanche, j’avais 8 ans et c’était cool ^^ !

      Aimé par 1 personne

      1. Ce n’est vraiment pas une question de crédibilité, je n’ai aucun problème avec les histoires de magie ! C’est une question de rendu à l’écran. Quand je vois par exemple Miss Peregrine, je n’aime pas du tout la façon dont les pouvoirs ou les créatures étranges sont montrées. Dans les livres, tout est crédible, les monstres les plus farfelus peuvent acquérir un réalisme tout à fait terrifiant ; dans les films, c’est une autre histoire. J’ai adoré Miss Peregrine et les enfants particuliers, Eragon ou A la Croisée des mondes, j’ai détesté les trois adaptations qui en ont été tirées (et ce n’est pas lié uniquement aux coupures ou massacrage du roman, en partie, mais pas uniquement).
        Esprit d’enfant ou pas, des fois, ça coince. Par exemple, tu me montres le film… mince je ne sais plus le titre… à un moment, le gamin chevauche une espèce de dragon chien qui vole… tu vois de quoi je parle ? Bref, il paraît que c’est culte, mais je ne l’ai jamais vu enfant, quand j’en vois des extraits, je trouve que ça a vachement vieilli. (Bref, c’est un vieux film, mais mon ressenti est aussi valable pour des films récents comme ceux cités ci-dessus.)
        En tout cas, j’espère quand même avoir l’occasion de le voir et en reparler avec toi !

        Aimé par 1 personne

        1. Ah tu parles de L’histoire sans fin non 🙂 ? J’avoue que je n’ai jamais vu ce film non plus, les extraits que j’avais vu ne m’avaient pas vraiment donné envie non plus (notamment parce que je trouvais aussi que ça avait mal vieilli..). Par contre j’ai pas mal regardé le dessin animé, c’était pas mal dans mon souvenir !

          En tout cas je vois totalement ce que tu veux dire (grosse grosse déception de ce qu’à fait Tim Burton avec Miss Peregrine). Pour ma part je dis surtout ça parce que je le sais plutôt très bon public avec ce genre de film, ce qui fait que mon esprit critique en prend sûrement parfois un coup. Mais en attendant je pense être assez objective sur ce film-là 🙂

          Aimé par 1 personne

          1. Ah, oui, c’est ça ! L’histoire sans fin. Il me semblait bien qu’il y avait « histoire » dans le titre, mais plus moyen de me souvenir du reste (j’aurais pu chercher, mais pourquoi puisque tu le savais ^^). Je ne savais pas qu’il y avait eu un dessin animé.

            De toute façon, j’avoue que Tim Burton est une grosse déception ces dernières années. Je reste fan de l’homme et de l’artiste, mais j’ai l’impression qu’il s’est perdu quelque part. Ou en tout cas, que le chemin qu’il emprunte désormais n’est pas du tout à mon goût. Son prochain film étant Dumbo, je crois que je vais passer mon tour au cinéma (maintenant que je paie plein pot, je réfléchis un peu plus).

            Aimé par 1 personne

            1. Oui et le petit garçon s’appelait Bastien 🙂 ! C’est loin tout ça !

              Je t’avoue que je suis assez déçue par Tim Burton également… J’ai tellement aimé la bizarrerie et la poésie de ses premiers films. C’était chouette ! Et j’ai comme toi cette impression qu’on l’a perdu en cours de route. Dommage.

              Aimé par 1 personne

  1. Je suis convaincue ! Je te remercie Julie pour cet article car comme tu le sais, j’attendais vraiment ton retour sur ce long métrage que je souhaitais moi-même découvrir même si j’étais un petit peu sceptique. J’en ai à présent très envie et j’espère passer un aussi bon moment que toi au cinéma. Et je confirme, le dimanche c’est la journée cinoche !
    Belle journée à toi, et à très vite.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui tu m’avais dit que tu l’attendais, et du coup je suis contente d’avoir pu finir de te convaincre ! Ce n’est certes pas le film de l’année, mais je pense en tout cas sincèrement qu’il te plaira 🙂

      J'aime

  2. Je ne partage pas ton enthousiasme : les décors sont géniaux , cate est superbe et la magie opère … j’ai juste du mal à savoir à qui s’adresse le film
    Avant 8 ans , on risque d’avoir peur et après on risque de trouver des similitudes avec harry potter et spiderwick !! Pas convaincu

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends ton point de vue 🙂
      Après, comme je le dis plus haut à l’amie Ourse Bibliophile, ce film n’a pas vraiment de public pré-défini je pense. Il y avait vraiment des personnes de tous les âges dans la salle dans laquelle je me trouvais, et j’ai vraiment eu l’impression que l’effet était le même chez tous.
      Pour ma part, j’aime me laisser embarquer dans ce genre de films, et redevenir une enfant 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. Dommage que je n’aie pas le temps d’aller au cinéma, il devrait être interdit de publier de telles critiques lorsque les lecteurs ne peuvent pas voir le film 😉
    Plus sérieusement, merci pour cette découverte, je ne m’étais pas renseignée sur ce film mais les images sont si belles, je garde cette recommandation sous le coude!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s