Cinéma

Retrouver Norbert Dragonneau et ses animaux fantastiques

Mon histoire avec Norbert et sa valise pleine de secrets avait pourtant plutôt mal commencé. Il y a deux ans, à la sortie du premier volet des Animaux Fantastiques, je n’avais pas été emballée. Peut-être étais-je à l’époque encore trop marquée par la saga Harry Potter et pas vraiment prête à voir adaptée une nouvelle histoire de JK Rowling. Étrange pourtant puisque l’univers de la dame n’a toujours suscité qu’émerveillement et curiosité chez moi. J’étais donc restée sur ce ressenti un peu amer, sur cette petite déception. Et puis les bandes-annonces du deuxième opus ont commencé à fleurir sur la toile. Forcément, j’ai vu l’engouement que cela suscitait (en même temps, ça, c’était pas vraiment une surprise !), et j’ai senti une petite étincelle reprendre vie dans mon petit cœur de (très modeste) Potterhead. 

Quelques jours avant la sortie des Crimes de Grindelwald, me voici donc lancée dans un re-visionnage en règle des premières aventures de ce cher Norbert. Et là : revelachionne of the year, j’ai adoré. Allez savoir ce que j’avais loupé la dernière fois, mais ce n’est plus d’actualité ! Autant vous dire que je me suis rendue à la séance des Crimes de Grindelwald avec énormément d’enthousiasme (et surtout beaucoup d’attentes aussi). Qu’en est-il de mes impressions donc ? 

Puisque la terre entière (ou ma maman du moins) a envie de savoir, je m’en vais vous dire ça de ce pas !

JK ROWLING N’EST PAS MORTE, VIVE JK ROWLING QUAND MÊME !

Ce film est absolument génial ! J’ai pour ainsi dire presque tout aimé, même si je suis très très frustrée sur de nombreux points, je l’avoue, mais je suis bonne joueuse ! 

Commençons par Norbert, qu’on retrouve à Londres, chouchoutant ses merveilleuses et fantastiques créatures. Je tiens à saluer l’interprétation d’Eddie Redmayne qui contribue à me faire aimer encore un peu plus ce personnage tout en mystères, gentillesse et délicatesse.
J’attendais également avec impatience de revoir le duo Jacob-Queenie et leur entrée en scène a été parfaite, oscillant toujours aussi justement entre humour et amour. 

Tina est évidemment de la partie et … Croyance aussi. Une « surprise » sans en être une puisque (le génial) Ezra Miller était annoncé au casting. Mais ce deuxième opus était aussi l’occasion de rencontrer d’autres personnages : Albus Dumbledore, campé par un Jude Law très convaincant (à ma grande surprise), Gellert Grindelwald (j’y reviendrai), la mystérieuse Leta Lestrange (parfaitement interprétée par Zoë Kravitz) future épouse de Theseus, frère de Norbert, et… Nagini ! Outre le plaisir de retrouver certains visages et d’en découvrir de nouveaux, ce que j’ai le plus apprécié dans ce second volet, c’est la façon dont on explore les facettes de chacun.

Prenez le discret Norbert par exemple. Il reste fidèle à lui même, et tente de se préserver autant que possible. Malgré tout, le fil conducteur de l’histoire le forcera à se dévoiler un peu, à travers ses rencontres successives avec son frère et notamment avec Leta. J’ai aimé la manière dont a été dépeinte cette relation fraternelle, que l’on sent compliquée, mais dans laquelle on sait également que l’amour a une très grande place. En dépit des incompréhensions qui semble contribuer à l’éloignement des deux frères, l’attachement est pourtant indéniable. On devine cependant que la présence de Leta aux côtés de Theseus n’est pas étrangère à la situation. 

Leta parlons-en. Pour ma part, c’était vraiment un personnage que j’avais hâte de découvrir puisqu’elle avait été vaguement introduite dans le premier volet. Rappelez-vous, une photo d’elle trônait dans le monde valisesque de Norbert (ce dernier ne souhaitant toutefois pas s’épancher sur le sujet). De quoi éveiller la curiosité donc ! Ce personnage est abordé de manière plus importante dans ce nouveau film et ça n’a pas été pour me déplaire, malgré cette fin. Toujours est-il qu’on ne m’enlèvera pas de l’idée qu’un personnage aussi important, dont l’histoire est disséquée à ce point ne peut pas disparaître comme ça, du jour au lendemain. M’est avis quand même qu’on la reverra. (Et là vous allez me dire, « oui mais Sirius ». Et ma réponse sera : « Ne ravivons pas de vieilles blessures par pitié, c’est déjà bien assez compliqué à gérer au quotidien. »)

Dans la catégorie des « Ah ben te revoilà toi ! » d’ailleurs, j’appelle Croyance ! Le mec qui semblait plutôt très mort à la fin du premier opus est en fait tranquillou à Paris. Bon, tranquillou pas trop puisqu’il a quand même l’air de continuer à subir plus ou moins sa vie. Par contre, on sent qu’il a repris du poil de la bête et qu’il a l’air de gérer son côté obscur(us) (uhuhuh). On le retrouve donc bossant dans un cirque, très amoureux de …. Nagini ! Je tiens à dire que je m’étais tenue assez à l’écart de toute info en amont du film. Alors, quelle énorme surprise pour moi de découvrir que Nagini-le-méchant-serpent-de-Voldemort était en fait une dame-plutôt-du-bon-côté à la base ! Bon en tout cas, Croyance est là, et il est à la recherche de ses origines. Vous l’aurez deviné, son histoire n’est pas toute nette et surtout, elle pourrait être d’une importance capitale pour le bien (ou le mal) du monde des sorciers.

DU COUP, il y en a deux que ça intéresse tout particulièrement, j’ai nommé : Dumbledore et Grindelwald. Chacun pour des raisons différentes (et encore floues pour l’instant), ils veulent entrer en contact avec Croyance. Dumbledore chargera donc Norbert de partir sur ses traces, et Grindelwald, de manière plus sournoise (vu que c’est le méchant) va quant à lui user de « coups du sort » pour faire venir le jeune homme directement à lui. Évidemment, j’ai soif de connaître toute l’histoire de Dumbledore et Grindelwald qui a l’air passionnante mais surtout… CETTE FIN ! J’avoue que j’ai encore du mal à y croire, mais je me rangerai finalement pour l’heure à un commentaire, vu sur un site, d’une personne qui disait « Si J.K Rowling dit que c’est vrai, c’est que ça l’est ! ». 

C’est peut-être paraître un peu trop facile, mais en même temps je me dis que ce n’est que le deuxième volet d’une saga de cinq films, et qu’on est donc loin de pouvoir se faire un avis véritablement tranché sur l’histoire. 
Alors oui, on peut reprocher des choses à ce film. On pourrait se dire objectivement que ça part dans tous les sens, qu’on nous fournit énormément d’informations en très peu de temps et que ça peut porter préjudice à l’intrigue. 
Malgré tout, c’est exactement ce que j’ai aimé parce qu’en fin de compte, tous les personnages sont sur le même pieds d’égalité et ont tous à un moment ou un autre leur importance. Ils font tous face à leur histoire, ou bien à certaines problématiques de leur vie et sont, par la force des choses, tous vulnérables.
Norbert face à Leta, Theseus et bien sûr Tina, à qui il peine toujours à exprimer ses sentiments.
Croyance, qui marche constamment dans le vide, puisqu’il n’a aucun élément sur son passé auquel se référer, est rendu influençable, notamment face à un sorcier tel que Grindelwald.
Queenie et Jacob, que je n’avais pas encore cités jusque-là, sont aussi très touchants. J’ai aimé cette manière d’aller plus loin que la simple présentation de leur personnalité un peu à part et leur histoire d’amour. De mettre Jacob face à son statut de « simple » Non-mage et de toutes les complications que cela entraîne. Le fait que Queenie souffre énormément de ne pas pouvoir vivre pleinement cette histoire, que cette souffrance soit finalement sa plus grande fragilité et qu’elle devienne à son tour une proie idéale pour Grindelwald. 

newt5

Leta était pour moi, dès le moment où est elle apparue, une femme forte et indépendante. Je n’ai compris qu’après qu’elle avait en fait été l’incarnation du malheur et du remord et que cet air impénétrable que je prenais pour de la puissance (qu’elle a par ailleurs de toute façon) était en fait une immense souffrance. J’aurai aimé en savoir beaucoup plus sur sa relation avec Norbert mais aussi sur celle avec Theseus, (j’espère que ce sera abordé dans les prochains films).
Et évidemment, il y a Dumbledore et Grindelwald, qui se combattent sans s’affronter, prisonniers de leur histoire commune. Là aussi, j’en veux encore ! Plus de détails silvouplé !! 

Je retiens surtout une chose, c’est que j’avais en face de moi des humains, bien avant des sorciers, sorcières, non-mage, physicien, obscurus etc. C’est pour moi la force de cette nouvelle histoire que nous offre JK Rowling.

J’aurai deux réserves toutefois, puisqu’il en faut parfois. 
La première concernant le personnage de Tina, à laquelle je n’arrive vraiment pas à m’attacher. J’espère que les prochains opus me donneront tord.
La deuxième, concernant Johnny Depp. Au delà de tout ce qui a pu lui être reproché, je ne me concentrerai que sur son interprétation de Grindelwald. Sur ce point, et c’était ma « crainte », il n’a pas réussi à me convaincre. Pour moi, il aurait fallu un homme au charisme auquel Johnny Depp ne peut plus prétendre selon moi (et ça me fait mal de le dire). Pour y avoir un peu réfléchi, j’aurai bien vu un Michael Fassbender face à Jude Law ! Mais bon, cela n’engage que moi bien sûr 😀 !

Et vous du coup, plutôt déçu(e)s ou plutôt emballé(e)s ? 

Le Joli

Les Animaux Fantastiques, Les crimes de Grindelwald – David Yates, 2018

newt

 

Publicités

13 réflexions au sujet de “Retrouver Norbert Dragonneau et ses animaux fantastiques”

  1. Super article ! J’ai passé un très bon moment devant le film (j’avais adoré le premier) même si je déplore pour ma part un manquement au niveau du rythme et du scénario, ce qui donne ce côté un peu brouillon qui m’a parfois dérangé. Néanmoins j’ai été très touché par les personnages qui sont, comme tu l’as dis, la vraie force du film : Nobert aka l’un des meilleurs personnages de fictions masculins EVER, mais aussi la magnétique Leta que j’ai adoré (et dont j’espère secrètement le retour) ainsi que le développement de Queenie, très touchante et crédible dans sa souffrance. Bref c’était pas parfait mais franchement c’était chouette quand même ^^
    et puis les bébé nifflers quoi !

    Aimé par 1 personne

    1. Tu vois c’est drôle moi j’avais eu du mal avec le rythme du premier volet justement, que j’avais trouvé plutôt lent lors du premier visionnage..
      Evidemment tout ne peux pas être parfait, mais j’ai vraiment trouvé qu’il y avait eu un beau boulot sur chaque personnage, et rien que pour ça je dis oui ! (et pour les bébés nifflers aussi hahaha !)

      Aimé par 1 personne

    1. Contente de savoir qu’elle te plait ! J’avoue que j’attendais ton avis avec impatience, vu les discussions qu’on a pu avoir autant sur le premier volet que sur ce deuxième opus ! Je viens de voir de la nouveauté par chez toi, j’y cours !

      Aimé par 1 personne

  2. J’avais été très surpris et très accroché par le premier film, la grande noirceur autour de Croyance m’avait bluffé. Là je me suis vaguement endormi (sans doute pour des raisons qui ne tiennent pas au film) et trouvé beaucoup de « tout ça pour ça »… Je crains que Rowling n’ait voulu en garder trop sous le coude pour finir la trilogie et un certain nombre de personnages sont inintéressants, principalement celui joué par la décidément insipide Catherine Waterstone (qui est probablement une des raisons de l’échec d’Alien Covenant!). On a l’impression de ne pas avoir avancé entre le début et la conclusion de l’intrigue. Grindelwald se révèle juste à la fin. Croyance n’avance pas, Dragonneau non plus, Dumbledore est étrangement peu présent à écran. On a l’impression d’un intermède entre le 1 et le 3. DOmmage.

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends ton point de vue, apparemment tu n’es pas le seul à penser qu’il y a beaucoup trop de « trop » justement 🙂
      Pour ma part c’est justement cet effusion de détail dans tous les sens qui m’a fait aimer le film ! Il faut bien de tous les avis pour avoir une vraie critique constructive héhé 🙂
      Par contre je ne comprends pas pourquoi tu t’arrêtes au 3, puisque 5 films sont prévus !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s