Cinéma

About time – Il était temps

Oyé oyé, la jolie découverte du week-end est arrivée !

J’avais entendu parler de ce film à sa sortie en 2013 mais je l’avais raté. Et puis comme le hasard fait souvent bien les choses, je suis tombée dessus vendredi soir, comme s’il m’attendait tranquillement depuis tout ce temps ! Ni une ni deux, me voici lancée dans le visionnage de cette jolie histoire.

21028016_20130813152746555.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpgIl était temps, c’est l’histoire de Tim Lake, jeune roukmout’ pongiste le dimanche avec son père et étudiant en droit en devenir. Le jeune homme vit avec ses parents, sa sœur Katherine (dite Kit Kat) et son Oncle D. dans une grande maison en Cornouailles. Là, la vie suit son cours depuis bien des années, au sein de cette famille unique où chacun veille à sa manière au bonheur des autres, entre parties de ping-pong endiablées, énormes câlins de Kit Kat, et autres interventions loufoques et attendrissantes de l’Oncle D. Un jour, après un nouvel an particulièrement raté, Tim apprend par son père que depuis plusieurs générations, les hommes de la famille ont le pouvoir de voyager dans le temps. L’idée n’est pas de changer le cours de l’Histoire avec un grand H, mais de pouvoir interférer dans le cours de leur propre existence.

D’abord dubitatif (on le comprend hein), le jeune homme va pourtant admettre, après essai, qu’il possède bel et bien ce don. Tim a 21 ans, il est particulièrement timide, un peu mal dans sa peau, et ce qui lui importe le plus à ce moment précis, c’est… d’être heureux, et du coup, de se trouver une amoureuse !
20474875.JPG-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpgAprès quelques déconvenues (comprenez un bon gros râteau comme on les aime) avec Charlotte, une amie de sa sœur, Tim part à Londres faire un stage de droit. Un soir, son meilleur ami Jay l’embarque pour ce que Tim imagine être un énième plan galère (il est particulièrement doué pour ça Jay). Pourtant, c’est lors de cette soirée que le jeune homme va rencontrer la jolie et délicate Mary.

Alors que le coup de foudre avait été immédiat et que toute cette histoire s’annonçait sous les meilleurs auspices, un voyage temporel malencontreux va effacer cette rencontre. Dévasté (mais pas vaincu pour autant !), Tim va se lancer dans une quête temporelle pour ruser avec le destin et rencontrer à nouveau pour la première fois sa belle…. jusqu’à gagner (encore) son cœur.

Le film pourrait s’arrêter là, mais alors il n’aurait été pour moi qu’un énième banal film d’amour sans saveur. Non, tout l’intérêt de Il était temps, c’est justement de voir la vie de Tim évoluer et comment son don lui servira (ou non) dans chacun des moments de son existence. On découvrira avec lui que malgré le petit coup de pouce dont il bénéficie, il n’est pas exempté pour autant des peines et des chagrins que n’importe quelle personne connaît et traverse tout au long de sa vie.

Comme je le disais plus haut, ce film est une très belle découverte pour moi, et vient s’ajouter à la liste de mes films « doudou », ceux que je regarde avec plaisir et qui, malgré moult & moult visionnages, continuent de me faire rire ou de m’émouvoir avec autant de fraîcheur que la toute première fois.
Rire et émotions, c’est exactement ce que vous réserve le film de Richard Curtis, et ça on le doit, outre le scénario, à un casting absolument fantastique !

21028010_20130813152650989.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpgQuel plaisir de retrouver désormais de manière régulière au cinéma celui qui a longtemps été pour moi Bill Weasley dans la saga Harry Potter ! Domhnall Gleeson montre encore une fois l’étendue de son talent en interprétant tout en douceur le personnage de Tim.
Rachel McAdams (Mary) retrouve un genre et un personnage qui lui collent à la peau mais finalement c’est toujours aussi chouette de voir son grand sourire et la gentillesse qui se dégage de cette actrice !
Bill Nighy, qu’on ne présente plus bien sûr, est ce papa qu’on a tous envie d’avoir (même si on aime déjà le sien – le vrai – très fort 😀 ) et avec qui on voudrait faire des ricochets à l’infini !
Et puis il y a Lydia Wilson (géniale Kit Kat), Lindsay Duncan (la maman), Richard Cordery (touchant Oncle D), Josh McGuire (maladroit et attachant Rory) ou encore Will Merrick (lourd-mais-on-l’aime-bien-quand-même Jay).

Bref, vous l’aurez compris, Il était temps est un joli film, ode à l’amour, à l’amitié, à la famille… et au temps qui passe, de la plus belle des manières. Un film simple, sans prétention, de ceux qui vous font passer un bon moment et qui vous donner l’impression de faire un peu partie de l’entourage des personnages. Un film dans lequel nous pouvons sans doute tous nous retrouver, un film sur les petits tracas du quotidien à tous les âges, un film sur les petits bonheurs, un film qui nous fait nous dire que la vie, c’est quand même une sacrément chouette aventure… 🙂

Bon film !
Le Joli

Il était temps – Richard Curtis (2013)

21023729_20130731165249738.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Publicités

5 réflexions au sujet de “About time – Il était temps”

  1. Coucou ! Bravo pour ces mots si justes qui décrivent très bien la beauté et la douceur de ce film. Il fait partie des films que j’aime le plus et ça, pour toutes les raisons que tu énumères. Je suis entièrement d’accord avec toi, à voir absolument ! 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Hello ! Désolée pour le retard de ma réponse mais je tenais à te remercie pour ton gentil message 🙂 ! Je suis ravie de voir que nous sommes nombreux à aimer ce film, c’est une super découverte pour moi !

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s