Cinéma

The dead don’t die – Jarmusch non plus.

Il semblerait, à ma grande surprise, que Jim Jarmusch ait décidé de dépoussiérer un tant soit peu son cinéma avec The dead don't die. Habituellement peu fan du monsieur par sa façon d'intellectualiser (un peu trop) ses sujets et surtout d'étirer (un peu trop) le temps, j'avais décidé jusqu'ici d'éviter l'ennui en m'éloignant légèrement de… Lire la suite The dead don’t die – Jarmusch non plus.

Publicités
Cinéma

Mustang, la pépite.

Rattraper le temps est impossible, heureusement rattraper le talentueux Mustang de Denize Gamze Ergüven est réalisable. Je n'avais à l'époque pas saisi l'engouement autour de ce film, simplement par bêtise de ne pas m'y être penché, puis vint la révélation. Mustang, donc, l'histoire de 5 sœurs. Turquie actuelle. Elle vivent et débordent d'énergie, puis le… Lire la suite Mustang, la pépite.

Cinéma

Prénom : Al, Nom : Pacino

Longtemps, le cas Al Pacino m'a rendue sceptique. Etant insensible à ses charmes, je me suis toujours demandée comment l'homme pouvait bénéficier d'autant de considération. Puis, je me suis dit qu'avant de le mettre de côté, il fallait avant tout se pencher un peu plus sur son cas. Alors, j'ai pris mes films sous le bras… Lire la suite Prénom : Al, Nom : Pacino

Cinéma

Clint Eastwood, tête de Mule

Clint Eatswood est plutôt du genre tenace. Disons que faire des films toute sa vie et continuer encore (et encore), jusqu'à bientôt 89 ans, montre une détermination certaine. Alors, en faire oui, mais des bons ? Même si je ne suis pas de celles et ceux qui ne manquent aucun de ses films, je me… Lire la suite Clint Eastwood, tête de Mule

Cinéma

Tout ce qu’il me reste de la révolution.

Tout ce qu'il me reste de la révolution c'est un peu le film qui te rassure au niveau de la capacité française à construire de bons films. Sans crier gare, le premier long métrage de Judith Davis s'est faufilé, sans forcer, dans mes petits coups de cœur de ce début d'année. Le principe est simple, le… Lire la suite Tout ce qu’il me reste de la révolution.

Cinéma

Dans la cour avec Kervern et Deneuve.

Avant de découvrir Dans la cour de Pierre Salvadori, j'avais cette impression lointaine que le titre allait, à travers une petite histoire drôle et sympathique, me parler des humains, révélant la touche d'humour de Gustave Kervern qu'on lui connait si bien et décalant la frigidité légendaire de Deneuve. Alors oui, mais non! C'est beaucoup plus… Lire la suite Dans la cour avec Kervern et Deneuve.

Cinéma

The Lobster.

Aujourd'hui j'ai vu The Lobster. Ce film, qui en 2015 m'avait tenté et que j'avais naïvement laissé filer, est une petite révélation pour moi. Tout d'abord, parce qu'il me fait prendre la plume immédiatement après son visionnage et me fait affirmer sans nul doute sa grande qualité. Puis, tout simplement parce qu'une multitude d'aspects sont… Lire la suite The Lobster.