Littérature

La Maison des Oiseaux, ou la très bonne surprise

Depuis quelques temps maintenant j’ai la chance de recevoir assez régulièrement des ouvrages à découvrir dans le cadre de masses critiques Babelio. Fin mai, je me suis plongée avec plaisir, mais sans attente particulière, dans La Maison des Oiseaux d’Allan Stratton paru aux éditions Milan, et je dois dire que j’ai été très très agréablement surprise !

IMG_20190620_214749_032.jpg

La Maison des Oiseaux c’est l’histoire de Zoé et de sa grand-mère Grace.

Malgré une forte personnalité et un caractère affirmé, Zoé n’est pas dans la période la plus fun de sa vie.
Au lycée, elle est rejetée par la plupart des élèves et harcelée par sa cousine Madi qui se fait une joie de s’acharner sur elle avec ses copines.
À la maison ce n’est pas beaucoup mieux, Zoé a du mal a communiquer avec ses parents dont elle se sent (et de manière plutôt justifiée) incomprise.
Finalement, la seule personne avec laquelle elle se sent réellement bien, c’est avec sa grand-mère. Mamie Bird habite la Maison des Oiseaux. Dans cette maison où le père de Zoé a grandi, il y a plein de souvenirs. Mais ces derniers ont l’air de s’évaporer petit à petit de l’esprit de Mamie. Les parents de Zoé l’ont bien compris, et vient le moment tant redouté : il faut placer Mamie dans une maison de retraite.
Pour la jeune fille s’en est trop, elle refuse catégoriquement cette décision qui pour elle ne fera que faire mourir la vieille dame à petit feu, elle qui avait toujours dit qu’elle finirait sa vie dans la Maison des Oiseaux. Alors un soir, Zoé fait sortir clandestinement sa grand-mère de l’institution, et ensemble, elles traversent le pays et partent à la recherche de l’oncle Teddy, le frère de son père. Hé oui parce que bien souvent dans une histoire familiale, quand on fouille un peu, bien des secrets remontent…

Comme je le disais plus haut, j’ai été très agréablement surprise par cette histoire. Je m’attendais à suivre une adolescente dans une fugue-aventure gentillette avec sa grand-mère. Je m’attendais à quelque chose de léger, charmant et mignon. Et finalement l’histoire qui s’est déroulée sous mes yeux a été bien plus de l’ordre du réel que du fantasmé, bien plus dur que joli.
Allan Stratton, à partir de son vécu (merci l’entretien avec l’auteur en fin de livre !), a élaboré et dessiné une histoire sensible à laquelle on peut facilement s’identifier, que l’on ait l’âge de Zoé ou pas.
L’auteur aborde avec beaucoup de pudeur et de sensibilité des sujets comme le harcèlement, la maladie, les secrets qui marquent une famille et empêchent les liens de se créer.

Le personnage de Zoé, que l’on pourrait prendre pour une simple « ado en crise » est en fait une jeune fille avec de nombreuses facettes, révoltée par les injustices et profondément en colère contre un système (social, scolaire, familial) face auquel elle se sent impuissante.

Et puis, comment ne pas être à la fois triste et attendri.e face à cette Mamie qui perd un peu la tête mais qui malgré tout conserve son humour, sa joie de vivre et trouve des parades pour (se) cacher son « état ».

Ce que je retiendrai en tout cas de se livre c’est tout l’amour qui en jaillit malgré les épreuves passées, présentes et futures que cette famille aura à vivre tout au long de son histoire. Une famille où l’amour ne se dit pas toujours, parce que c’est pas toujours facile de se montrer qu’on s’aime. Une famille qui s’imagine faible et fragile et qui pourtant, on s’en rend compte très vite, est en fait plus forte qu’il n’y paraît.

Une très belle découverte donc, pour une belle histoire, et qui se paie même le luxe de nous épargner tout un tas de clichés, ceux-là même que je redoutais, pourtant. Alors je vous invite vraiment à découvrir ce livre d’Allan Stratton, car je trouverai vraiment dommage de passer à côté !

Bonne lecture !

Le Joli

1 réflexion au sujet de “La Maison des Oiseaux, ou la très bonne surprise”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s