Littérature

Un petit carnet rouge qui réchauffe les cœurs

Aujourd’hui, je m’en vais vous parler d’Un petit carnet rouge, de Sofia Lundberg.

Aujourd’hui je m’en vais vous parler d’un livre léger, une histoire pleine d’amour, de celles qui vous transportent et vous emmènent quelques temps à la découverte de personnages attachants qu’on aurait eu envie de connaître pour de vrai. J’ai donc cherché un livre, et il ne m’a pas fallu longtemps pour tomber sur celui de Sofia Lundberg.

kjkl1.jpg

A l’origine de cette jolie histoire, c’est d’abord la découverte par l’auteure d’un petit carnet d’adresses ayant appartenu à sa tante Doris, qui contenait beaucoup de noms, pour la plupart rayés.

A partir de ce petit objet, elle a l’idée d’imaginer la vie d’une vieille femme du même nom (on ne sait pas dans quelle mesure l’auteure s’est inspirée de son aïeule).
Dès les premières pages, nous faisons donc la connaissance de Doris, 96 ans, vieille dame élégante vivant seule dans un appartement de Stockholm. De part son grand âge, elle n’a malheureusement plus grand monde dans son entourage, sa seule famille étant désormais sa nièce, Jenny, qui vit aux États-Unis. Les visites qu’elle reçoit se limitent donc à celles de ses aides à domicile. Les journées passent donc, et Doris repense à sa vie. Sa vie d’ailleurs, elle se trouve quelque part dans son appartement, bien à l’abris dans un petit carnet rouge, que lui a offert son père pour ses dix ans. A l’intérieur se trouvent les noms de toutes les personnes qui ont un jour croisé la route de Doris et qu’elle a rayé au fur et à mesure des décès plus ou moins brutaux des uns et des autres.

A chaque page, on découvre un petit morceau de la vie de la vieille dame, de son enfance en Suède à sa rencontre avec Madame et Gösta, son arrivée à Paris et tous les chemins qu’elle suivra, que ce soit malgré elle ou pas. A chaque page, on découvre l’amour sous toutes ses formes, malgré la mort, malgré la guerre, malgré la peine, qui eux aussi font partie de toute vie.

Je n’en dirai pas plus sur ce livre et la manière dont il est écrit car il me semble important de le découvrir par soi-même. Je me contenterai donc de livrer mon ressenti sur le texte de Sofia Lundberg.
J’ai eu la chance de connaître mon arrière-grand-mère suffisamment longtemps pour qu’elle puisse me raconter quelques petits bouts de sa vie. Malheureusement j’étais encore jeune, et j’avais la naïveté de croire que nous aurions tout notre temps pour des discussions bien plus longues quand je serai bien plus grande. Dans le livre, Doris (qui est en partie narratrice) écrit à sa petite nièce Jenny, pour que ces morceaux de vies ne soient pas perdus à sa mort. J’ai lu chaque ligne de ce livre en ayant en tête le sourire de mon arrière-grand-mère et en me disant que j’aurai aimé pouvoir connaître son histoire dans chaque détails, pour la faire vivre encore plus dans ma mémoire.

Au-delà d’un simple texte, dont on devine assez vite certaines grandes lignes, Un petit carnet rouge est un bel hymne à l’amour, à la famille et à la transmission. A l’importance de connaître sa propre histoire et de la partager pour que perdure dans les mémoires le souvenir de ceux qui sont partis trop tôt ou plus tard.
La vie de Doris est une épopée, une belle aventure semée d’embûches, d’amitié, de romantisme et de rencontres farfelues. C’est une grande histoire dans l’Histoire, l’histoire d’une vieille dame qu’on découvre fillette, puis jeune femme. Elles ont chacune eu leurs forces et leurs faiblesses, leurs moments de joies et de tristesses, et en refermant le livre, on a surtout envie d’une chose : les prendre par la main.

Bonne lecture !

Le Joli

Publicités

12 réflexions au sujet de “Un petit carnet rouge qui réchauffe les cœurs”

  1. Je comprends mieux. En effet, ce livre peut tout à fait me plaire et j’aime beaucoup ce que tu livres de ton côté. C’est vraiment le type de lecture légère qui me plaît et que j’aime découvrir entre deux romans assez lourds, alors pourquoi pas le découvrir après ma lecture du premier tome du Seigneur des anneaux ? Je le note sur ma wishlist, et je te remercie pour cette énième découverte Julie.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s