Cinéma

Prénom : Al, Nom : Pacino

Longtemps, le cas Al Pacino m'a rendue sceptique. Etant insensible à ses charmes, je me suis toujours demandée comment l'homme pouvait bénéficier d'autant de considération. Puis, je me suis dit qu'avant de le mettre de côté, il fallait avant tout se pencher un peu plus sur son cas. Alors, j'ai pris mes films sous le bras… Lire la suite Prénom : Al, Nom : Pacino

Publicités
Séries

Face aux incontournables Peaky Blinders

Il y a quelques mois, Peaky Blinders a réveillé mon envie, endormie depuis bien longtemps, de voir des séries. Immédiatement sensible à ce charme des années 1920, en sortie de guerre, dans une Angleterre chamboulée de l'intérieur, qui voit émerger quelques hommes qui font leurs lois. Ici, le goût du risque, le goût du sang,… Lire la suite Face aux incontournables Peaky Blinders

Cinéma

Clint Eastwood, tête de Mule

Clint Eatswood est plutôt du genre tenace. Disons que faire des films toute sa vie et continuer encore (et encore), jusqu'à bientôt 89 ans, montre une détermination certaine. Alors, en faire oui, mais des bons ? Même si je ne suis pas de celles et ceux qui ne manquent aucun de ses films, je me… Lire la suite Clint Eastwood, tête de Mule

Littérature

Les Amis d’Aja.

Grâce au Picabo River Book Club, j'ai eu le plaisir de recevoir un ouvrage assez singulier, qui a cette particularité de vous embarquer sans vous noyer, de vous prendre la main tout en vous laissant libre. Cet ouvrage, c'est Les Amis, paru aux éditions Rivages, premier roman de la douce Aja Gabel, musicienne de formation. Alors au départ,… Lire la suite Les Amis d’Aja.

Cinéma

Tout ce qu’il me reste de la révolution.

Tout ce qu'il me reste de la révolution c'est un peu le film qui te rassure au niveau de la capacité française à construire de bons films. Sans crier gare, le premier long métrage de Judith Davis s'est faufilé, sans forcer, dans mes petits coups de cœur de ce début d'année. Le principe est simple, le… Lire la suite Tout ce qu’il me reste de la révolution.

Cinéma

Dans la cour avec Kervern et Deneuve.

Avant de découvrir Dans la cour de Pierre Salvadori, j'avais cette impression lointaine que le titre allait, à travers une petite histoire drôle et sympathique, me parler des humains, révélant la touche d'humour de Gustave Kervern qu'on lui connait si bien et décalant la frigidité légendaire de Deneuve. Alors oui, mais non! C'est beaucoup plus… Lire la suite Dans la cour avec Kervern et Deneuve.

Cinéma

The Lobster.

Aujourd'hui j'ai vu The Lobster. Ce film, qui en 2015 m'avait tenté et que j'avais naïvement laissé filer, est une petite révélation pour moi. Tout d'abord, parce qu'il me fait prendre la plume immédiatement après son visionnage et me fait affirmer sans nul doute sa grande qualité. Puis, tout simplement parce qu'une multitude d'aspects sont… Lire la suite The Lobster.